Accueil Sports Sports moteurs Formule 1

Formule 1: Alonso sur le départ, en laissant un goût d’inachevé

Lassé par les errements de McLaren, et surtout confronté au manque d’intérêt des écuries de pointe, l’Espagnol de 37 ans tirera sa révérence à la fin de cette année.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Tous ceux qui l’avaient découvert en l’an 2000, en marge de sa première grande victoire internationale – dans la course de F3000 disputée en lever de rideau du GP de Belgique –, n’avaient pu réprimer un sourire compatissant. Devant eux : un petit Espagnol qui ne parvenait pas à ânonner deux mots d’anglais et préférait fixer la pointe de son soulier droit avec lequel il venait de donner une leçon – pardon, une raclée ! – au gratin de ce qui était alors l’antichambre de la Formule 1. Au côté de ce gamin qui venait de fêter ses 19 ans : Flavio Briatore. Egal à lui-même, le bellâtre italien parlait pour deux (ou mille !) en alignant les superlatifs afin de décrire la pépite qu’il avait dégotée au détour d’une piste de karting quelques mois plus tôt.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Formule 1

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs