Accueil L’archive

L’archive du jour : «Elvis Presley ou le destin cruel d’un roi déchu»

Le 16 août 1977, mourait Elvis Presley, le roi du rock’n’roll. Étrange et passionnant fut le destin du petit gars de Tupelo, Mississippi, qui, aujourd’hui encore, est une entreprise très rentable.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 5 min

(article paru le 16 août 2017)

Tout est à inventer quand un certain Elvis Aaron Presley pousse à l’été 1953, pour la première fois, la porte du studio Sun de Memphis, Tennessee. Il est né à 175 kilomètres de là, à Tupelo, un bled du Mississippi. Ses parents, très religieux comme lui, ont du mal à joindre les deux bouts et décident de s’installer à Memphis pour y trouver du travail quand Elvis a 13 ans. Dès qu’il est en âge de bosser, le gamin accumule les petits métiers, dont celui de chauffeur-livreur. Son seul véritable bien? Cette guitare que ses parents lui ont offerte à l’âge de 11 ans.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en L’archive

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs