Accueil Monde Amériques

Nicaragua: des milliers de manifestants demandent la démission d’Ortega

Le président nicaraguayen est accusé de corruption par le peuple.

Temps de lecture: 2 min

Des milliers de Nicaraguayens ont manifesté mercredi à Managua pour demander la démission du président Daniel Ortega et la libération des opposants emprisonnés depuis le début de la crise politique. «Liberté pour nos prisonniers politiques!» et «Qu’il s’en aille!», ont scandé les manifestants, quatre mois après le début de la révolte contre le président, au cours de laquelle plus de 300 personnes ont été tuées.

«Qu’ils libèrent les prisonniers politiques, car ils n’ont commis aucun des crimes inventés par ce maudit Daniel Ortega, c’est lui qui a tué le peuple», a déclaré à l’AFP Carla Areas, une quadragénaire venue manifester avec ses deux jeunes enfants. Les opposants ont marché sur 7 kilomètres à travers les rues de Managua, brandissant des photos des détenus et des drapeaux nicaraguayens, dans un concert de sifflets et de tambours.

Corruption, népotisme et dictature

Ces Nicaraguayens ont défilé en dépit d’une loi, adoptée en juillet à la demande du gouvernement, qui qualifie d’acte «terroriste» la participation à une manifestation, un crime passible d’une peine pouvant aller jusqu’à 20 ans de prison. «Les gens descendent dans la rue en sachant que nous avons un pistolet sur la tête, qu’à tout moment ils vont nous attraper et nous accuser d’être des terroristes», a expliqué à l’AFP un manifestant se présentant comme Nestor.

Les opposants à Daniel Ortega, 72 ans, au pouvoir depuis 11 ans, l’accusent de corruption, de népotisme et d’avoir instauré une dictature avec son épouse Rosario Murillo, qui est vice-présidente.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

Aussi en Amériques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une