Accueil Monde Proche-Orient

Syrie: des réfugiés qui rentrent, la peur dans les yeux

Moscou aide Damas à mener une campagne de réconciliation auprès des réfugiés syriens à l’étranger. Mais les rares candidats au retour doivent prêter serment à un régime plus revanchard que jamais.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Les réfugiés syriens de retour dans leur patrie doivent embrasser le culte de Bachar el-Assad dès la frontière. Lundi 13 août, un décor fermement planté dans l’idéologie officielle s’offrait aux passagers du premier convoi arrivant de Beyrouth au poste frontière de Jdeidet Yabous. Des dizaines de portraits du président, collés sur des panneaux, dessinés sur les murs, gravés dans la pierre, cernent l’arrivant. Les drapeaux tricolores à deux étoiles du régime flottent où que porte le regard.

Un groupe d’adolescents de l’Union révolutionnaire de la Jeunesse, une branche du parti Baas au pouvoir, s’égosille sur des slogans à la gloire du régime et de la Syrie. Des tentes ont été dressées pour les dignitaires locaux et les réfugiés attendus. Des fourgons médicaux sont garés, à côté des blindés légers de la police militaire russe et des bus chargés de journalistes invités par le régime syrien et l’armée russe.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs