Accueil Monde Europe

Antonio Brencich, professeur d’ingénierie à Gênes: «Le pont Morandi est le fruit d’un échec de conception gravissime»

Depuis des années, Antonio Brencich, professeur d’ingénierie à l’université de Gênes, souligne la gravité des fragilités structurelles du pont Morandi, qui s’est effondré mardi dernier, causant la mort d’au moins 39 personnes et une quinzaine de blessés graves

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Depuis Rome

En 2016 déjà, Antonio Brencich expliquait clairement au média italien Primocanale que ce colossal viaduc devait impérativement être remplacé puisqu’il représentait « un échec de l’ingénierie » qui n’avait plus lieu d’être.

Vos propos du passé ressemblent à une prémonition qui aurait dû être immédiatement prise au sérieux…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par stals jean, jeudi 16 août 2018, 21:03

    Comme me le faisait remarquer un ami ingénieur, les ponts routiers construit dans les années 60 du siècle passé n'ont probablement pas été conçus en fonction du trafic actuel, trafic devenu rien moins qu' inimaginable, et cela mondialement s'entend... Ce pont, comme des milliers d'autres, d'ailleurs, indépendamment de ses défauts de naissance comme le prétend ce professeur Brencich, a du vieillir prématurément "torturé" de plus en plus violemment, surtout par les millions de camions toujours de plus en plus imposants qui lui ont passé dessus...

  • Posté par Malghem Jacques, vendredi 17 août 2018, 0:59

    N'empêche que le béton armé, matériel composite de tiges de fer qui rouille et de ciment qui s'effrite, a une durée de vie bien moindre que les ponts romains, empilements de blocs de pierre compacte peu sensible à la corrosion ...

Aussi en Europe

Grèce: sur la question migratoire, le pays est sous pression européenne

La Grèce, pays de première entrée dans l’UE, a-t-elle mis les valeurs européennes de côté ? C’est la question qui est posée aux regards des révélations récentes sur les « pushbacks », les échanges de courrier à l’échelle de Bruxelles, ou encore l’audition du ministre grec des Migrations.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs