Accueil Environnement

Climat: la COP21 en zone de turbulences

Un projet d’accord samedi matin, un deal samedi midi. La présidence française de la conférence de l’ONU sur le climat se voulait optimiste, vendredi soir. Trop ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Samedi, 9 heures salle « La Seine ». C’est le rendez-vous donné aux ministres et délégués des 195 pays qui négocient un accord universel sur le climat. C’est alors que leur sera distribué ce qui doit être la dernière version de l’accord en discussion depuis le 30 novembre dernier. Les Etats disposeront de quelques heures pour étudier le texte avant qu’il ne soit ouvert à la discussion vers 14 heures. Puis formellement adopté sans doute en début de soirée. Si tout va bien.

D’ici là, la présidence française « tient d’intenses consultations avec les groupes et les parties pendant toute la journée », disait-on vendredi soir. D’aussi intenses échanges entre les capitales des principaux pays concernés ont également eu lieu. Même si l’issue du sommet de Paris n’est pas certaine, l’affaire touche à sa fin. De 367 « crochets » (les points encore à trancher), le dernier texte n’en contient plus que cinquante.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Environnement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs