Communales 2018: le porte-parole national du PS poussera la liste à Charleroi

Communales 2018: le porte-parole national du PS poussera la liste à Charleroi

Après l'annonce inattendue de son retrait de la 51ème et dernière place, le PS carolo devait trouver un candidat de substitution à Anthony Dufrane pour pousser la liste des prochaines communales. Le comité directeur de l'Union socialiste communale (USC) l'a adoubé ce vendredi. Le cas a été rapidement réglé, en moins d'une heure et à l'unanimité: porte-parole national du parti, Maxime Hardy (30 ans) sera de la bataille du 14 octobre.

Connu des journalistes, son nom l'est aussi en interne, dans le sérail. Tenue secrète jusqu'à la dernière minute, sa désignation a le mérite d'éviter tout conflit d'intérêt entre les candidats, il n'y aura pas de remaniements dans l'ordre des présentations. Du même coup, on valide le choix du dernier congrès PS puisque les militants ne seront plus de nouveau appelés à l'approuver. C'est ce que souhaitait dit-on le bourgmestre Paul Magnette, le moins de remue-ménage possible, alors que tout le monde a déjà reçu son matériel de campagne.

C'est aussi un pari pour l'avenir. Titulaire d'un mastère en Sciences de gestion à l'UMons, d'un mastère en sciences du Travail à l'ULB et diplômé en marketing, Maxime Hardy a été conseiller économique de l'ancien Premier ministre Elio Di Rupo. Pendant les 10 jours qui se sont écoulés depuis le départ de Dufrane, les rumeurs les plus folles ont couru au PS de Charleroi: d'abord, celle du recrutement du président de l'Olympic, auteur d'une lettre de recommandation polémique en faveur de l'échevin des Sports Philippe Van Cauwenberghe -le courrier avait été envoyé aux parents des enfants fréquentant l'école des jeunes. Ensuite celle encore plus démente d'un retour de l'ancien bourgmestre Jacques Van Gompel (lui même membre du comité directeur), à la fois pour rendre service à son parti de coeur et pour asseoir une reconnaissance sociale et politique qui lui manque: sa demande de mayorat honoraire n'a en effet toujours pas abouti, elle n'est même plus dans les cartons de la ministre wallonne MR des Pouvoirs Locaux Valérie De Bue selon son cabinet qui nous l'a confirmé.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le service d’aide aux victimes, gratuit, est accessible aux jurés d’assises, qui y sont orientés à leur demande.

    Assassinat de Valentin: «la perte de l’innocence» face à l’horreur

  2. 494162 (2)

    Svetlana Aleksievitch, autrice de «Tchernobyl»: «La série a le mérite d’avoir réveillé la conscience environnementale»

  3. Mark Hofmann en 1984.

    Simon Worrall: «Mark Hofmann était un génie des fake news»

Chroniques
  • Communisme et fascisme, même combat, même bilan?

    Que les mouvements de gauche extrême (Mélenchon, Podemos, PTB…) inquiètent certains, c’est logique : leurs programmes proposent une taxation des plus hauts revenus, la sortie des traités internationaux, bref, un virage à gauche toute d’une politique dans les pays européens qui, même avec des gouvernements socialistes, est majoritairement libérale depuis très longtemps. Une politique qui a lentement mais sûrement mis à mal les services publics, renforcé les grandes fortunes, favorisé les entreprises multinationales et creusé les disparités de revenus, en érodant sans cesse la classe moyenne. Que ces programmes soient partiellement irréalistes, c’est une vérité qui frappe l’ensemble des programmes de campagne ; mais nul ne peut nier qu’ils mettent le doigt sur des injustices réelles (l’absence de taxation sérieuse des multinationales, les disparités sociales, la précarisation des plus faibles…).

    Le cordon sanitaire

    Il n’empêche, nombreux sont celles et ceux qui appellent à un boycott de ces partis...

    Lire la suite

  • Tension dans le Golfe: mais qui met donc de l’huile sur le feu?

    D’inquiétants incidents se multiplient dans le Golfe. Après des attaques contre trois pétroliers il y a un mois, ce jeudi c’est un méthanier japonais et un pétrolier norvégien qui ont subi d’importants dommages après avoir été les cibles d’attaques non revendiquées. Cette tension exacerbée est aussi à l’origine d’une flambée des prix de l’or noir…

    Mais qui a attaqué ces navires marchands ? En mai comme cette semaine, les Etats-Unis et notamment un certain Donald Trump ont promptement pointé un...

    Lire la suite