Décès de Kofi Annan: Antonio Guterres salue «une force qui guidait vers le bien»

©Reporters
©Reporters

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a rendu hommage samedi à l’un de ses prédécesseurs, le Ghanéen Kofi Annan, saluant «une force qui guidait vers le bien», après l’annonce de la mort de Kofi Annan, décédé en Suisse à l’âge de 80 ans.

«De bien des manières, Kofi Annan incarnait les Nations unies. Il est sorti des rangs pour diriger l’organisation vers le nouveau millénaire avec dignité et une détermination sans égales», a-t-il ajouté.

« Un monde plus pacifique »

Diplomate de carrière, Kofi Annan a contribué à rendre l’ONU plus présente sur la scène internationale pendant ses deux mandats, de 1997 à 2007. Premier secrétaire général issu de l’Afrique sub-saharienne, le Ghanéen a dirigé l’organisation pendant la période troublée de la guerre en Irak, avant de voir son bilan terni par des accusations de corruption dans l’affaire «pétrole contre nourriture».

À son départ, il était cependant un des dirigeants de l’ONU les plus populaires. Conjointement avec l’organisation, il a reçu en 2001 le Prix Nobel de la Paix pour ses «efforts en faveur d’un monde mieux organisé et plus pacifique».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous