Funérailles d’Etat à Gênes: longs applaudissements pour les victimes et les pompiers (vidéo)

©EPA
©EPA

De longs applaudissements ont salué la lecture, pendant les funérailles d’Etat, des prénoms des 38 morts identifiés du pont effondré et l’évocation des dernières victimes retrouvées samedi matin à Gênes, dans le nord de l’Italie.

Des applaudissements ont aussi retenti quand l’archevêque de Gênes, Angelo Bagnasco, a évoqué les efforts des pompiers et de tous les secouristes. «L’effondrement du pont Morandi a transpercé le coeur de Gênes. La blessure est profonde», a déclaré le cardinal Bagnasco dans son sermon, en précisant avoir reçu vendredi un appel de solidarité du pape François.

Les images des funérailles d’Etat à Gênes

«Nous savons que toute parole humaine, aussi sincère soit-elle, restera peu de chose face à cette tragédie, et que même la justice qui est due ne pourra effacer et restituer», a aussi expliqué Mgr Bagnasco. Son ton réconfortant contrastait avec les propos nettement plus durs de ceux du sermon de l’archevêque de Naples, Crescenzio Sepe, lors des funérailles vendredi de quatre jeunes d’une commune de la baie. «On ne doit pas mourir par négligence, par incurie, par irresponsabilité, par superficialité, par bureaucratisme», avait martelé ce dernier.

La moitié des familles des victimes ont choisi de ne pas participer à ces funérailles, en pointant la responsabilité de l’Etat dans le drame ou pour un adieu plus intime.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. PHOTONEWS_10857137-015

    Budget européen: les «frugaux» font de la résistance

  2. PHOTONEWS_10855095-003

    Ciara, Dennis, Ellen… est-il normal que les tempêtes se succèdent en Belgique?

  3. immo

    En dix ans, le prix des maisons a augmenté de 38% à Bruxelles (carte interactive)

La chronique
  • Un smartphone {pliable} ou {pliant}?

    Voici quelques jours, votre quotidien favori a répercuté une annonce qui n’avait rien de téléphoné, semble-t-il : une célèbre entreprise sud-coréenne va commercialiser en Belgique son deuxième smartphone pliable. Un smartphone pliable  ? Moue dédaigneuse dans les chaumières branchées High-Tech, qui se transforme toutefois en jubilation quelques lignes plus loin : cette fois, il est question d’un smartphone pliant. Un smartphone pliant ? Au risque d’encourir les ricanements condescendants de certains geeks, ce billet va tenter d’explorer les plis et replis de ces téléphones que l’on dit intelligents.

    Ils plient tous…

    Cette chronique vous a proposé, il y a quelques semaines, une analyse des suffixes -ant et -...

    Lire la suite