Ligue 1: le PSG s’impose à Guingamp grâce à un doublé de Kylian Mbappé (1-3)

©News
©News

Le PSG de Neymar, titulaire et buteur sur penalty, et de Kylian Mbappé, entré en jeu et auteur d’un doublé, a fini par prendre le meilleur sur des Guingampais accrocheurs (3-1), samedi lors de la deuxième journée de Ligue 1.

Les champions sortants, qui avaient gagné contre Caen lors de la première journée (3-0), s’emparent provisoirement de la première place en attendant la fin de cette 2e journée. Après avoir concédé l’ouverture du score de Nolan Roux (20e), ils ont dû attendre la 82e minute et le premier but du champion du monde Mbappé pour prendre l’avantage.

Les Guingampais ont réussi une belle première période, marquée, outre le but de Roux, par une superbe parade réflexe du gardien parisien Gianluigi Buffon (13e). Et par un long recours à l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR) pour confirmer une décision de l’arbitre Clément Turpin, de ne pas accorder un but au Guingampais Nicolas Benezet suite à un contact avec le défenseur parisien Colin Dagba dans la surface (29e).

La seconde période a été largement en faveur du PSG, notamment à la suite de l’entrée en jeu à la pause de Mbappé, pour son premier match depuis qu’il a gagné la Coupe du monde avec l’équipe de France en juillet. Le gamin de 19 ans a inscrit un doublé en 8 minutes, dont un deuxième but splendide (90e).

Au classement, les Parisiens se retrouvent ainsi premiers avec six points et une meilleure différence de but que le promu Reims, tombeur de Lyon vendredi soir. La 2e journée de L1 se poursuit jusque dimanche soir.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le message du président Prévot est clair
: «
Le CDH n’a pas vocation à être le porteur d’eau d’autres partis pour régler leurs difficultés
».

    Négociations gouvernementales: pression sur le CDH qui ne veut pas craquer

  2. Jouet ou rebut, Fourchette
? Woody va devoir payer de sa personne pour que le petit nouveau de la bande accepte son destin et cesse d’avoir envie de se jeter à la poubelle
!

    «Toy story 4»: vers l’infini, au-delà... et un peu plus loin encore!

  3. La source du problème pour les communes
: les contractuels sont devenus plus nombreux que les «
agents nommés
».

    Pensions des agents statutaires: un surcoût d’un milliard pour les communes

Chroniques
  • Europe: le grand gâchis des chefs d’Etat

    A la fin de cette semaine, la Commission européenne aura (en principe) un nouveau président. Homme ou femme, quelles que soient ses qualités intrinsèques, il ou elle sera le produit d’une vraie déception démocratique et d’un moment qui ne grandit pas la mécanique européenne de pouvoir. Le processus qui l’aura fait sortir du lot renoue en effet avec les travers d’antan : la vieille méthode du choix de l’entre-soi, du fait de princes qui se mettent d’accord sur un nom au terme de palabres tenues dans le plus grand secret....

    Lire la suite