Accueil Culture Musiques

Le Pukkelpop entre rock et musées

Le festival limbourgeois s’est terminé samedi avec un concert de Kendrick Lamar.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Si le Pukkelpop a depuis un bail jeté son étiquette underground aux orties, n’hésitant plus à programmer des divas des charts (Dua Lipa cette année) et titiller les stars du rap game (Kendrick Lamar en tête d’affiche assurait ce samedi le service minimum), on y ose encore sortir des clous. Vendredi, on a ainsi eu l’occasion de voir à l’œuvre les excellents Sons Of Kemet de Shabaka Hutchings. D’entendre du jazz, en d’autres termes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs