Accueil Belgique Politique

Analyse: «Comme Premier ministre», «je pense que»

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 3 min

Charles Michel est en mode zen. Durant toute l’interview, il se montre détendu, souriant. Comme pour démontrer par l’image ce qu’il explique par les mots : un Premier ministre se doit d’être au-dessus de la mêlée ; comme Premier, on n’appartient plus vraiment à un parti.

Zen et au-dessus de la mêlée, au point de ne pas en vouloir à ses adversaires qui le traitent de «  menteur  » : «  Je suis vacciné. C’est déjà pardonné.  » Lui qui, d’ordinaire, n’oublie rien, ne passe rien…

Zen et au-dessus de la mêlée, au point de refuser d’entrer dans la polémique. «  Ce n’est pas mon rôle de faire le procès du passé. Comme Premier ministre, je suis là pour apporter des solutions.  » Vous n’entendrez donc pas, dans sa bouche à lui, la moindre insulte, la moindre attaque ad hominem.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs