Les militaires se retireront des gares et stations de métro à partir de septembre

©D.R
©D.R

A partir du mois de septembre prochain, les militaires vont progressivement mettre fin à leurs patrouilles dans les gares et stations de métro, indique dimanche soir VTM. Leurs missions de surveillance seront reprises par la police fédérale. Selon le ministre de la Défense Steven Vandeput (N-VA), cette décision a été prise de longue date déjà en gouvernement.

«  La réduction des patrouilles de militaires sera menée en concertation avec la police et les services de sécurité et ne se fera pas aux dépens de la sécurité », assure le ministre.

Présents aux endroits stratégiques

La disparition des militaires des gares et stations de métro ne se fera toutefois pas du jour au lendemain, mais de manière progressive. Ceux-ci resteront bien présents sur une série d’endroits stratégiques, comme la rue de la Loi, différentes ambassades, les institutions juives et internationales.

Cette réduction de la présence de militaires figure à l’agenda du conseil national de sécurité, qui rassemble des représentants du gouvernement, de la police, de la justice et des services de renseignement. Cette instance devra donner son feu vert à la mesure.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Par défaut, Netflix lance le prochain épisode automatiquement. Un bel exemple de design pensé pour scotcher l’internaute  à son écran.

    Comment les sites web manipulent l’internaute par leur design

  2. CLIMATE STUDENTS PROTEST ACTION THURSDAY

    A l’école ou dans la rue, le climat n’a pas d’âge

  3. Si Olivier Chastel est plus prudent, Charles Michel laisse entrevoir une potentielle coalition MR-Ecolo-CDH.

    Charles Michel charge «l’axe du shutdown N-VA-PS» et esquisse la «namuroise»

Chroniques
  • Le renvoi vers l’école

    Avec la montée des inquiétudes face à l’essor des fake news, une idée revient en boucle : il faut que l’école s’empare de cette question. Il faut que des cours d’éducation aux médias soient organisés dans tous les établissements scolaires, qui permettent aux élèves de distinguer entre des informations et des rumeurs, entre un travail de journaliste et une stratégie de propagande, entre la fabrique du vrai et la fabrique du faux.

    L’idée est bonne, et elle n’est d’ailleurs pas neuve : il y a quelques dizaines d’années, on faisait la même proposition pour lutter contre l’influence croissante du marketing et de la publicité. Cette démarche paraît tellement naturelle qu’on l’applique – ou qu’on demande de l’appliquer – à bien d’autres enjeux. L’école doit...

    Lire la suite

  • Le retour de la mythique «armée européenne»

    La signature du nouveau traité d’amitié franco-allemand, mardi, dans l’hôtel de ville d’Aix-la-Chapelle sous la figure tutélaire de Charlemagne, a fait une nouvelle fois remonter à la surface le thème de l’« armée européenne ». C’est « une contribution à la création d’une armée européenne », a dit la chancelière Merkel. « Construisons une vraie armée européenne », a exhorté le président Macron.

    Le « couple » est récidiviste. Le président de la...

    Lire la suite