Accueil Société Régions Bruxelles

Urgence relative pour deux ponts à Bruxelles

Les ponts Van Praet et de la Petite-Île doivent être lourdement rénovés. Plus de 40 millions doivent être investis dans les ponts d’ici 2022.

Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Alors que le « tunnelgate » et la fermeture temporaire du viaduc Herrmann-Debroux en octobre dernier avaient déjà écorné l’image des ouvrages d’art bruxellois, le drame de Gênes soulève à nouveau la question de la sécurité des ponts de la capitale.

Qu’en est-il vraiment à l’heure actuelle ? Disons-le tout de suite : sans être idyllique, la situation ne semble toutefois pas présenter de quoi cauchemarder à chaque franchissement du canal. Mais si les risques potentiels d’effondrement ont été balayés la semaine dernière par Bruxelles Mobilité, l’administration bruxelloise en charge de ces équipements, cela n’empêche pas que plusieurs ponts placés sous la tutelle de la Région nécessitent des interventions, parfois considérées comme urgentes.

Les ponts et leur état sont répertoriés dans un tableau datant de janvier dernier, époque où le ministre de la Mobilité et des Travaux publics Pascal Smet (SP.A) avait dévoilé au parlement son Plan pluriannuel d’investissement (PPI) pour les ponts. À quelques modifications près, les conclusions de cette analyse restent néanmoins toujours d’actualité.

Structure portante

Concrètement, le document s’attache à classer les 92 ponts et viaducs bruxellois en 6 catégories, allant de « A » à « F », soit de « dangereux » à « sans défaut », en passant par une série d’états intermédiaires comme « ouvrages avec des défauts cachés ou un passé pathologique ».

Actuellement, deux ponts de la capitale ont été considérés, après analyse, comme « dangereux ». Il s’agit du pont de la Petite-Île, à Anderlecht, et une partie du pont Van Praet, à Laeken. Le premier a été fermé préventivement à la circulation automobile en 2014, pour cause de « problèmes importants touchant la structure portante ». Il a ensuite fait l’objet d’un plan de reconstruction, initialement prévu pour 2018-2019, mais qui attend encore les conclusions d’une étude pour être mis en œuvre.

Le second, sur lequel passent toujours trams et voitures, souffre également de faiblesses au niveau de sa structure portante. Alors qu’une expertise supplémentaire sur l’ouvrage d’art a été réalisée en 2016, une étude de rénovation est en cours. « Il ne présente néanmoins aucun risque, sinon on l’aurait évidemment fait fermer à la circulation », précise Inge Paemen, porte-parole de Bruxelles Mobilité.

« Défauts évolutifs »

Le viaduc Herrmann-Debroux, qui a défrayé la chronique il y a un peu moins d’un an, est quant à lui classé en catégorie « B », c’est-à-dire qu’il est reconnu comme un « ouvrage avec des défauts évolutifs ». Techniquement, cela se caractérise par une corrosion importante des armatures d’un caisson interne à sa structure. Il n’y aurait cependant pas lieu de s’alarmer, garantit Bruxelles Mobilité : une analyse en profondeur récemment menée à la suite des travaux d’octobre dernier aurait montré qu’il ne présentait pas de souci de stabilité.

Neuf autres ponts sont compris dans cette même catégorie, dont le viaduc passant au-dessus de la rue Gray, à Ixelles, ou encore le pont des Trois Fontaines, à Auderghem. 34 sont considérés comme des « ouvrages avec des défauts de moyenne importance » et 8 comme présentant des « défauts cachés ou un passé pathologique ». Pour le reste, 44 ponts sont considérés comme « en état de service satisfaisant nécessitant quelques travaux d’entretien » ou « sans défaut ».

À noter que 17 des 92 ponts répertoriés dans ce grand recensement sont actuellement placés sous la responsabilité d’Infrabel et que 7 autres font l’objet d’une cogestion entre la société publique fédérale et la Région bruxelloise.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo