Accueil Société

Comment les pompes funèbres justifient l’envolée de leurs tarifs

En dix ans, les factures des sociétés de pompes funèbres ont augmenté de façon nettement supérieure à l’inflation. En cause, justifie le secteur : la demande en hausse de services personnalisés, ainsi que le recours plus important à la crémation. Des arguments contestés.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

Chaque année, 100.000 personnes décèdent en Belgique, soit une toutes les cinq minutes. Pourtant, le coût des funérailles reste un sujet tabou. Certainement parce que notre société en perte de spiritualité n’envisage plus assez la mort comme partie intégrante de la vie. Et encore moins comme une préoccupation de consommation. Serait-ce la porte ouverte à de la surfacturation pour les entreprises de pompes funèbres ? Il apparaît en tout cas qu’entre 2007 et 2018, les tarifs des services funéraires ont augmenté de plus de 35 %, tandis que le coût de la vie n’a évolué que d’un peu moins de 23 %, selon la Direction générale Statistique (Statbel) du SPF Economie. De quoi peser sur l’index dont le calcul intègre le coût des funérailles. Cependant, indique le SPF Economie, l’évolution des prix des services funéraires en Belgique a été comparable à celle en France et aux Pays-Bas. Mais les tarifs belges ont davantage grimpé que ceux pratiqués en Allemagne.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Pieyns Agnes, lundi 20 août 2018, 17:29

    Pourquoi ne pas parler du fait que la plupart des ets de pompes funèbres sont rachetés par des chaînes et que le marché devient oligopolistique, avec éventuelle entente sur les prix ?

  • Posté par Camal André, lundi 20 août 2018, 13:29

    A deux reprises, de très belles gerbes destinées à des proches ne sont jamais arrivées sur la pelouse lors de la dispersion des cendres. Le phénomène ne serait pas rare. A qui cela profite-t-il?

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs