Accueil Sports Football Football belge Eupen

Eupen battu par Gand (2-3): la malédiction de la lanterne rouge dans les arrêts de jeu

Eupen a été battu en fin de match sur un penalty contesté…

Temps de lecture: 2 min

Quand rien ne va… Revenu au score à 5 minutes du terme, Eupen perd 3 points face à la Gantoise, le VAR et l’arbitre. Cela fait beaucoup pour une lanterne rouge…

Même si l’adversaire était de taille, l’AS Eupen se devait de stopper la spirale positive qui lui bloque son compteur à zéro point après 3 rencontres de championnat. Toyokawa, un des meilleurs Pandas dimanche soir, montrait l’exemple dès la 4e minute en plaçant un joli tir brossé hors de portée de Kalinic (1-0). Joie de courte durée puisque, dans la foulée, La Gantoise prenait l’avance par Odjidja et Rosted. Le tout en moins de 2 minutes (1-2) ! La malédiction de la lanterne rouge… Mais également la faiblesse des Eupenois, incapables de mettre véritablement leurs adversaires en danger. Avec un fond de jeu quasi inexistant et des écarts énormes entre les lignes, seul un effort personnel ou une phase arrêtée semblait pouvoir inquiéter l’arrière-garde gantoise. Mais même avec une possession de balle de 50 % à la pause, les germanophones n‘arrivaient que trop rarement dans le rectangle adverse.

En seconde période, si l’envie était présente dans le chef des Noirs et Blancs, la manière continuait de faire défaut. Kalinic passait une soirée trop tranquille face à des Pandas confondant plus souvent vitesse et précipitation. Les Gantois étaient souvent bousculés mais trop peu inquiétés. Jusqu’à ce que Luis Garcia décoche un tir des 25 mètres à 5 minutes du terme (2-2). La délivrance pour Eupen dans la quête de son premier point en championnat. Pas vraiment puisque dans les arrêts de jeu, une phase confuse dans le rectangle eupenois faisait réagir le VAR qui confirmait une faute de Blondelle sur Plastum. Penalty et victoire des Gantois (2-3) ! Un coup sur la tête du Kehrweg.

« Un vrai scandale », clamait Luis Garcia à la rentrée aux vestiaires. « Dans le football, les contacts sont permis, non ? »

Bien entendu, après une fin de match plus que houleuse, la 3e mi-temps n’avait qu’un seul sujet de conversation : ce but tombé de nulle part qui plonge les Pandas encore plus loin dans les profondeurs du classement. Sauf pour le coach… « Dans la rage et l’envie affichée par mes joueurs, je ne peux que me montrer satisfait. Cela payera très vite, croyez-moi ! », analysait Claude Makelele qui ne s’étendait pas sur les faits durant les arrêts de jeu du match.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Eupen

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb