Accueil

Vérification trimestrielle

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

En ce qui concerne la Grèce, la zone euro est désormais exposée à hauteur de 203,77 milliards d’euros, c’est-à-dire le montant des prêts de ses deux fonds de sauvetage communs. Avant 2012, les États ont aussi prêté près de 53 milliards à Athènes sur une base bilatérale. Autant dire que les Européens comptent récupérer leur argent. La surveillance post-plan d’aide sera donc très étroite : les institutions européennes seront à Athènes chaque trimestre afin de vérifier que les comptes publics restent sains et pour être sûres que la zone euro reverra la couleur de ses prêts. C’est donc une liberté conditionnelle. Elle en sera quitte quand elle aura remboursé les trois quarts de ses prêts.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs