Accueil Monde Union européenne

La Grèce autonome, c’est désormais l’Italie qui inquiète l’Europe

La Grèce a quitté, lundi, son troisième plan d’assistance financière. Il y a trois ans, la confrontation du gouvernement Tsipras ne laissait pas entrevoir un tel dénouement. L’Europe craint une redite cette fois avec l’Italie.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

C’est une page de la crise qui se tourne, mais certainement pas le livre qui se referme, avec la sortie de la Grèce de son troisième plan d’aide financière, ce lundi.

Mais au moment même où il saluait le retour à la « normale » pour la Grèce, le gratin politique européen n’était pas très rassuré par la rhétorique critique des Italiens envers les règles budgétaires européennes, en partie responsables, selon eux, de la catastrophe du pont de Gênes.

En interne, à la Commission européenne, on a dit, ce lundi, craindre une confrontation avec les Italiens similaire à celle qui a opposé la zone euro au gouvernement grec Tsipras en 2014 et 2015. «  On a vu ce que ce genre de confrontation coûte  », nous explique une source européenne.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Deckers Björn, mardi 21 août 2018, 8:23

    @Lucas Danièle et surtout, on oublie que Salvini en trouvait, des milliards pour que l'Italie se paye une inutile et très couteuse et anti-sociale "flat-tax". Des milliards qu'il apparaît désormais peut-être plus indiqué de garder pour les investissements publics, voilà le pêché du toujours moins d'impôts! Que l'Italie garde donc ses prélèvements au niveau d'un pays endetté à 120% et à l'économie chancelante et qu'elle oriente en effet ses dépenses de manière judicieuse plutôt que donner des coups de menton mussolinien! Autant, je reste scandalisé par la manière dont les grecs ont été écrasés par la troïka, autant l'Italie est seule responsable depuis des années déjà et particulièrement depuis le gouvernement Di Maïo - Salvini de son inconséquente démagogie!

  • Posté par Lucas Danièle, mardi 21 août 2018, 11:14

    Bien sûr! Comme toujours, vous avez raison. Et on n'a aps fini d'en voir en Italie! :-(

  • Posté par Lucas Danièle, lundi 20 août 2018, 20:56

    Salvini est un menteur du même niveau que Donals Trump. Je ne comprends pas pourquoi on continue à rapporter ce mensonge de Salvini, alors que ll'U.E. a déjà réondu, et du tac au tac, que plus de €8 milliards d'euros avaient été libérés pour l'Italie AVANT la catastrophe de Gènes. Qui plus est, c'est aux GOUVERNEMENTS des Etats à ORGANISER COMMENT il répartissent leurs dépenses. S'ils choisissent de diriger leurs dépenses ailleurs que vers leurs infrastructures, ce n'est pas l'U.E. qui est responsable. Alors, s.v.p,, débranchez la machine! Regardez ailleurs, s.v.p. pour attribuer le blâme des difficultés de Salvini (qui n'en a d'ailleurs pas des masses, malheureusement...)!

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs