Accueil Société

Remplacer les militaires en rue par des policiers? Le recrutement coince

En septembre, il est possible que les militaires en charge de la surveillance des grandes villes soient renvoyés dans leurs casernes. Ils devraient être remplacés par les agents de la future direction de la sécurisation de la police fédérale. Mais le recrutement se passe mal.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

A ucune date n’est fixée pour le retrait définitif des militaires des rues du pays, affirmait ce lundi le cabinet du ministre N-VA de la Défense Steven Vandeput. Le processus est en marche depuis plusieurs mois. Nous sommes passés de 1.800 à 550 militaires en rue mais il n’est pas prévu de passer à zéro dans les prochaines semaines. Tout dépend de la prochaine analyse du conseil national de sécurité qui se réunit à la fin du mois de septembre pour analyser les risques d’attentats qui seront fournis par les services de renseignements. Le gouvernement tranchera ensuite. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs