La plus vieille locomotive vicinale de Belgique reprend du service

Dans cet article

Après 55 ans d’inactivité, la vieille locomotive à vapeur HL303 vient de reprendre du service au musée du tram vicinal de Thuin. Il s’agit du seul modèle à double plateforme de ce type encore en circulation en Belgique où seuls 68 exemplaires ont été fabriqués. Construite en 1888 par les ateliers métallurgiques de Tubize qui lui ont attribué le numéro 704, l’ancêtre a longuement servi la SNCV avant de finir sa vie en 1958 dans un charbonnage : il y tractait ou poussait de lourds convois de marchandises.

Comme l’explique le président de l’Association pour la sauvegarde du Vicinal (ASVi) Alain Francotte, « ces locomotives tramways se déplaçaient jadis sur les lignes urbaines ou rurales à voie métrique. Elles étaient actionnées par un mécanicien chargé de la conduite et un chauffeur qui s’occupait d’alimenter le foyer en charbon, et la chaudière en eau. Il avait aussi pour mission de surveiller l’équipement. » Dernier témoignage du patrimoine du chemin de fer vicinal du 19e siècle, la vieille fille a été préservée de la démolition dans les années soixante, et soigneusement mise à l’abri pendant cinq décennies. « En 2015, nous avons confié sa restauration à la société Citev de Saint-Jean-du-Gard dans le Sud en France », poursuit le président. Cette entreprise qui assure l’exploitation du train touristique des Cévennes a coordonné le projet en faisant notamment fabriquer en Pologne une chaudière neuve, copie conforme de l’originale. Véritable cœur de la loco, elle a été entièrement forgée à la main, dans le respect à la fois de la tradition industrielle et des nouvelles normes de sécurité européennes. Coût de l’opération : près de 400.000 euros, un montant entièrement financé en fonds propres par l’Asvi avec l’appui de la Fondation Roi Baudouin.

Trois ans de travaux ont été nécessaires pour remettre la HL303 en parfait état de marche. Sans une énorme implication des bénévoles de l’Asvi, ce projet n’aurait pu aboutir. La remise en service de la HL303 a été saluée ce mardi par une promenade inaugurale à toute vapeur sur la ligne historique de Thuin Lobbes, dans la vallée de la Biesmelle. Comme l’a observé le ministre du Tourisme René Collin, le retour de cette perle au musée du tram vicinal de Thuin consolide un pôle exceptionnel, unique au monde, qui rassemble les trois modes de traction ferroviaire, à vapeur, électrique et diesel.

Machine bruyante de sonorités cadencées avec son klaxon caractéristique, la loco invite le public à remonter le temps. À la vitesse poussive des trains de grand-papa, on découvre le panorama de la haute Sambre : une carte postale que complètent des guichetiers en tenue d’époque, sur un quai embrumé par les extractions de vapeur. La HL303 sera en circulation lors des journées du patrimoine des 8 et 9 septembre prochains. Une aubaine pour la maison du tourisme du pays des lacs, la plus grande du sud du pays qui comme l’a dit son président Jean-Marc Delizee, ambitionne d’augmenter de 50 % son nombre de nuitées : lors de la dernière saison, il a frisé les 400.000.

Outils complémentaires

Par D.A.

Le tourisme ferroviaire peut se transformer en… locomotive. Pour valoriser ce patrimoine historique, la région du Pays des Lacs dispose de trois outils complémentaires de première ligne : d’abord, il y a le musée du chemin de fer à vapeur de Treignes pour l’extension duquel le gouvernement wallon vient d’octroyer une enveloppe d’1,65 million, représentant la totalité des coûts d’investissement, vu qu’il s’agit de sa propriété. Il y a ensuite le chemin de fer des Trois Vallées à Mariembourg avec son train touristique et enfin, celui du tram vicinal de Thuin. Une offre qui donne de solides arguments pour vendre la thématique à l’étranger, notamment en Grande-Bretagne où le public se montre très friand.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ©News

    Anderlecht: lettre aux aveugles selon l’évangile de Saint-Vincent

  2. Les arrestations ne sont pas indicatrices du nombre de migrants en transit
: certains migrants ont pu être interpellés dix fois sur l’année, d’autres jamais.

    Le nombre d’arrestation de migrants en transit en hausse de 37% en 2018

  3. Applaudi par ses ministres et les députés de la majorité, Charles Michel quitte la Chambre, son porte-documents à la main. C’était le 18 décembre 2018. © Belga.

    Un an après, les coulisses de la démission de Charles Michel

La chronique
  • Champagne ou Kidibul?

    Chez Elio D., on se frotte les mains. Le fils prodige a jeté l’éponge. C’est pas demain la veille qu’on effacera des tablettes le joli nom du dernier premier ministre socialiste wallon. Le dernier et peut-être l’ultime comme le lui a promis Père Noël – dont les promesses n’engagent que ceux qui y croient.

    Chez Paul M., on débouche aussi le Kidibul. Pendant un mois de mission royale, le fiston a prouvé, à défaut de mettre sur pied un gouvernement, qu’il était désormais le seul chef rouge et même qu’il occupait tout l’espace francophone.

    Rue de Naples, avec l’arrivée du fils prodigue, on se prépare à tuer le veau gras. Grâce à lui, les Bleus ont retrouvé leurs couleurs. Président, informateur, tout s’emballe. Dans la foulée, il a déjà promis au roi de glisser sous son sapin, un gouvernement pesé, emballé (cadeau) et ficelé. Georges L.B. en sera à la fois le Premier, comme son papa Charles M., et le vice-Premier et ministre des Affaires étrangères, comme son oncle Didier....

    Lire la suite

  • Allez, allez, une seule issue: oser le schwung!

    On ne peut pas dire que les planètes sont bien alignées pour la petite Belgique. Cela fait un an que nous sommes sans gouvernement, six mois qu’on a voté, avec deux nouveaux informateurs qui tentent de trouver une sortie de crise – le Graal, on n’y croit plus – et le sondage que nous publiions ce week-end donnait pour la première fois de notre histoire une domination des partis nationalistes séparatistes dans le groupe linguistique néerlandophone qui pèse désormais près du tiers du Parlement fédéral.

    ...

    Lire la suite