Accueil

Standard: 15 jeunes ont reçu du temps de jeu, mais ça ne suffit pas

Commencer avec les pros n’est pas synonyme de carrière.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Quand on est jeune et issu de l’Académie Robert Louis-Dreyfus, jouer ses premières minutes avec les « grands » n’est pas pour autant synonyme de grande carrière à Sclessin. L’histoire récente prouve que se faire une place au soleil sous le maillot des Rouches n’est guère aisé. Les raisons sont multiples. Les places sont rares évidemment, mais certains se croient déjà arrivés parce qu’ils s’entraînent avec les pros. D’autres ont du talent mais ne se reposent que sur celui-ci, à l’image de Ryan Mmaee, la plus belle promesse de ces dernières années qui n’a jamais réussi à s’imposer en bord de Meuse.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs