Accueil Monde Afrique

Dixième épidémie d’Ebola en RDC

La province du Nord-Kivu, où l’épidémie s’est déclarée, est très instable. Il faut 21 jours pour savoir si une personne est atteinte ou non du virus. Les vaccins et traitements médicamenteux restent à développer.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le 24 juillet dernier, le gouvernement de la République Démocratique du Congo et l’Organisation Mondiale de la Santé annonçaient la fin de l’épidémie d’Ebola, qui avait été déclaré 3 mois plus tôt dans la province d’Équateur, à l’ouest du pays et qui a fait 33 morts. Pourtant, huit jours plus tard, le 1er août dernier, 2.500 kilomètres plus à l’est, dans la province du Nord-Kivu, le ministère de la santé devait signaler l’apparition de nouveaux cas du virus. Les secours, qui mêlent du personnel soignant de l’OMS, de médecin sans frontière, et du ministère de la santé congolais, ont pu rapidement intervenir, et dès le 8 août les premiers vaccins ont été distribués. Néanmoins, la province du Nord-Kivu, frontalière du Rwanda et de l’Ouganda, est caractérisée par une grande insécurité.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs