Menacé par un procès de corruption, le ministre d’Etat Jaak Gabriels quitte la politique

©Belga
©Belga

Le ministre d’Etat Jaak Gabriëls a décidé de se retirer mardi de la politique et annoncé qu’il ne tirerait plus la liste libérale locale de Bree pour les élections d’octobre. Cette décision est intervenue alors qu’il risque d’être impliqué dans un procès de corruption avec d’autres membres de l’Open VLD de Bree. Il a toutefois jugé que les «allégations faites dans les médias» étaient «fondamentalement incorrectes et même techniquement impossibles».

Bourgmestre et ministre

Jaak Gabriëls est né en 1943 à Bree, commune du Limbourg dont il sera le bourgmestre et qui lui vaut aujourd’hui ses ennuis judiciaires. Ce licencié en histoire de la Katholieke Universiteit Leuven (KUL) a également été ministre fédéral et régional flamand.

M. Gabriëls demeure bourgmestre de Bree jusqu’en 2012. Il perd ensuite le maïorat lorsque le CD&V décide de rompre l’accord électoral conclu avec lui et s’allie avec une liste locale. Depuis 2004, il est ministre d’Etat.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. A la table des négociations sur les accords de Grenelle le 27 mai 1968, on retrouve notamment le Premier ministre Georges Pompidou (au centre) et, à sa gauche, Jacques Chirac, alors secrétaire d’Etat chargé de l’Emploi.

    France: quand le pouvoir tente d’acheter la paix sociale

  2. Quelle ambitoin pour l’avenir
? «
40 ans, c’est l’âge du pouvoir, à 60, on reçoit ce qu’on vous réserve.»

    Koen Geens: «Le débat identitaire est vide et instrumentalisé»

  3. Lorenzo Pellizziari, cofondateur de Retviews, avec son équipe, dans leurs bureaux partagés de l’avenue Louise à Bruxelles.

    Retviews: des Bruxellois qui fricotent avec les géants du luxe français

Chroniques
  • Cher Emmanuel, Cher Charles

    Cher Emmanuel,

    Ce petit mot pour saluer votre prestation de l’autre soir. Vous avez réussi en douze minutes à faire sauter les règles budgétaires européennes qui forment la base même de la monnaie unique et qui étranglent la plupart de vos voisins sans que vos petits déshérités ne vous en remercient. Au contraire. Ils prennent vos annonces pour la misérable aumône d’un fêtard à un SDF. Il ne vous reste plus qu’à quitter l’euro. C’est Madame Le Pen qui va en tirer une tête quand vous annoncerez que vous revenez au franc français !

    Cher Charles,

    Un conseil pour éviter la contagion dans votre beau pays : soignez vos Témoins de Jéhovah et autres membres de l’Armée du Salut. Ils ont beaucoup de points communs avec la Troupe des Gilets jaunes de chez nous. Ils défilent en se lamentant sur leur sort, lancent des imprécations contre ceux qui détiennent le pouvoir sur terre tout en promettant un avenir meilleur grâce aux interventions de l’au-delà. Entre-temps, ils mendient. C’est toujours ça de gagné (pour...

    Lire la suite