Accueil Monde États-Unis

Trump accuse son ex-avocat d’avoir «inventé» des faits et loue son ancien chef de campagne, condamné

L’ancien chef de campagne du président, Paul Manafort, a été condamné mardi pour fraude bancaire et fiscale, les jurés échouant toutefois à prononcer un verdict pour 10 chefs d’accusation à son encontre.

Temps de lecture: 2 min

Le président américain Donald Trump a accusé mercredi son ex-avocat Michael Cohen d’avoir «  inventé » des faits en plaidant coupable devant un juge de Manhattan, affirmant que ces infractions n’étaient «  pas un crime », tout en louant son ex-directeur de campagne Paul Manafort, confondu mardi par la justice.

J’ai un «  tel respect pour un homme courageux » comme Paul Manafort a, au contraire, tweeté le président, en référence à son ex-chef de campagne reconnu coupable de fraude bancaire et fiscale.

«  Le président Obama s’est rendu responsable d’une grave infraction au financement électoral et cela fut réglé facilement  ! », a ajouté M. Trump.

Michael Cohen a «  cédé » face à la pression des enquêteurs, a assuré M. Trump dans un tweet, en accusant le juriste d’avoir «  inventé des histoires afin d’obtenir un accord » de négociation de peine.

« Si quelqu’un est à la recherche d’un bon avocat, je suggère fortement que vous ne fassiez pas appel aux services de Michael Cohen  ! », écrit le président des Etats-Unis sur son compte Twitter.

Deux coups durs judiciaires

A plusieurs centaines de kilomètres mais presque simultanément, le président américain a essuyé mardi deux coups durs judiciaires.

A New York, celui qui avait dit un jour être prêt à « prendre une balle » pour le milliardaire a opéré un spectaculaire virage. Michael Cohen a plaidé coupable de huit chefs d’accusation, pour fraude fiscale et bancaire et pour violation des lois sur le financement des campagnes électorales.

L’avocat âgé de 52 ans, a reconnu avoir versé 130.000 et 150.000 dollars, pendant la campagne, à deux femmes affirmant avoir eu une liaison avec Donald Trump en échange de leur silence, et ce « à la demande du candidat », afin d’éviter de lui « porter préjudice ».

Près de Washington, Paul Manafort, 69 ans, a été jugé coupable de fraude fiscale et bancaire. Si ce verdict porte sur ses finances personnelles, il découle du premier procès venant des investigations du procureur spécial Robert Mueller, qui enquête sur les soupçons de collusion entre l’équipe de campagne Trump et la Russie en 2016.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Dominique Borsu, mercredi 22 août 2018, 17:47

    Comment ce type est il devenu président, et surtout comment peut il encore le rester? Ca devient vraiment branquignoleste...

  • Posté par Vigneron Gérard, mercredi 22 août 2018, 17:08

    Ce Trump qui dirige la plus puissante nation du monde ne devrait plus rester une minute de plus à son poste.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une