Accueil Sports Sports moteurs Formule 1

Le GP de Belgique 2019 a déjà commencé

Tout au long de l’année, six personnes veillent à l’organisation de l’épreuve belge qui va accueillir plus de 220.000 personnes lors des trois jours de compétitions.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Réunis autour d’André Maes (68 ans) – pour certains depuis la relance du Grand Prix de Belgique en 2007 –, ils s’appellent Vanessa (41 ans), Sophie (35), Stijn (37), Alain (35) et Terence (27), et constituent le noyau dur de Spa Grand Prix : la société qui organise l’épreuve.

Six temps pleins pour organiser un week-end, qui occupe ensuite plusieurs centaines de prestataires. « Bien souvent, on nous demande ce qu’on peut bien foutre pendant un an… », a confié Vanessa, quand nous avons rencontré l’équipe début août, alors que la pression commençait à monter. «  Je peux pourtant vous dire qu’on n’a pas trop le temps de chômer… »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Formule 1

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs