Accueil Monde États-Unis

États-Unis: Michael Cohen, le fidèle déchu qui pourrait faire tomber la présidence Trump

Michael Cohen, ex-avocat personnel de Donald Trump, a avoué devant un tribunal new-yorkais avoir violé les lois américaines sur le financement des campagnes électorales. Il a plaidé coupable de huit chefs d’accusation, dont cinq pour fraude fiscale et deux pour violation des lois sur le financement des campagnes électorales.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 5 min

Depuis New York,

Il était le vilain petit canard du clan Trump. Cet avocat fidèle et dévoué que l’on charge de la sale besogne, grassement dédommagé de ses efforts mais laissé sur le bord du chemin après l’investiture présidentielle. Des années durant, Michael Cohen a rongé son frein dans l’ombre de Donald Trump, profitant de ses connexions pour monter des «  affaires  » plus ou moins légales, sans jamais être adoubé par le magnat de l’immobilier parvenu dans le Bureau ovale à la faveur de la plus spectaculaire des surprises électorales de l’histoire des États-Unis. Le voici au bout de la route, accablé par les charges judiciaires qui pourraient lui valoir entre 4 et 65 ans de prison, selon la clémence des juges, et en position de faire provoquer la chute de son ingrat mentor.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs