Ligue des champions: l’Ajax bat le Dynamo Kiev (3-1), l’AEK Athènes prend une option pour la qualification

©Photonews
©Photonews

L’Ajax Amsterdam, tombeur du Standard au tour précédent, s’est imposé 3-1 mercredi soir à domicile face au Dynamo Kiev en match aller des barrages de la Ligue de champions (3-1). Grâce à un but du Belge Viktor Klonaridis (34e, 0-1), l’AEK Athènes s’est imposé sur le terrain des Hongrois de Mol Vidi (Videoton) 1-2.

L’entraîneur de l’Ajax, Erik ten Hag, a aligné la même équipe que contre le Standard à une exception : il a remplacé David Neres, blessé, par Donny van de Beek. Un bon choix puisque le milieu a rapidement ouvert la marque (2e, 1-0). Hakim Ziyech (35e, 2-1) et Dusan Tadic (43e, 3-1) ont assuré le succès des Néerlandais après que Tomasz Kedziora a remis les deux équipes à égalité (16e, 1-1).

La tâche de l’AEK Athènes a en partie été facilitée par l’exclusion de l’ailier hongrois Szabolcs Huszti (23e). Klonaridis a surgi sur un ballon mal contré par le gardien local (34e, 0-1) et Anastasios Bakasetas (49e, 0-2) a doublé l’écart juste avant de se faire exclure à son tour (53e). À dix contre dix, l’AEK a continué à conserver le ballon mais la manœuvre n’a pas marché. Sur un contre avec plusieurs longues passes verticales, Danko Lazovic a réduit la marque (68e, 1-2).

Un troisième match était au programme : les Young Boys Berne et le Dynamo Zagreb se sont quittés sur un partage (1-1). Kevin Mbabu a ouvert la marque pour les Suisses (2e, 1-0) et les Croates ont répliqué par Mislav Orsic (40e, 1-1).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le duo d’informateurs, Joachoim Coens et Gerorges -Louis Bouchez, à leur arrivée chez le roi ce lundi.

    Coalition fédérale: PS et N-VA ne se rapprochent pas mais ne se quittent plus

  2. «
Le Mercosur vend l’Amazone
», dénonçaient des opposants à l’accord lors d’une manifestation devant l’ambassade du Brésil en Belgique en août dernier.

    Unanimité wallonne contre le traité Mercosur

  3. d-20191230-3Y1G9Z 2019-12-26 16:43:06

    Affaire Gabriel Matzneff: pourquoi a-t-on fait taire ceux qui se sont élevés contre l'écrivain?

La chronique
  • Le cas Emir Kir, l’arbre qui cache la forêt communautariste

    Nous ne sommes qu’au début des effets de l’« affaire Kir ». Sur un plan individuel d’abord, Emir Kir s’indigne de l’éviction spectaculaire dont il fait les frais et a la possibilité de faire appel.

    Sur un plan collectif, on vérifiera dans les jours qui viennent l’impact politique de cette décision courageuse de la Commission de vigilance du PS.

    Mais c’est sur un plan plus général que des questions cruciales se posent. Les socialistes ne peuvent en...

    Lire la suite