Accueil Médias

Audiences radios: le grand chambardement

C’est une première : Nostalgie passe en tête des radios les plus écoutées dans le sud du pays. Devant VivaCité, Contact et Bel RTL qui s’affaiblissent. La RTBF prudente devant la nouvelle méthodologie de calcul des audiences.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Selon les derniers chiffres du CIM (Centre d’information sur les médias), publiés ce jeudi, Nostalgie et VivaCité arrivent en tête des radios francophones en termes de parts de marché. A la surprise générale. La nouvelle vague, qui s’étend de mars à juin 2018, fait part de grands bouleversements dans le classement. Le sondage a été réalisé auprès de 2246 personnes représentatives de la population du sud du pays.

Placée en 4e position en termes de part de marché lors de la vague précédente, Nostalgie bondit en première place avec 14,9 %. Il s’agit d’une première pour la fréquence du groupe NRJ. « Ces résultats nous confortent dans notre vision et notre gestion », ont commenté ses directeurs. Elle n’est pourtant que 3e en termes d’auditeurs quotidiens (575.178). Juste derrière elle, avec 14,5 % de parts de marché, VivaCité garde sa 2e place. Sur la dernière place du podium, on retrouve Contact avec 13,8 %.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Lucas Danièle, vendredi 24 août 2018, 16:38

    J'écoute la Première le marin dès 6h. Hormis ses malheureusement inévitables (?) et trp nombreuses publicités, ses rubriques sont incontournables. Et ses présentateurs - en particulier Medi Kelfat - ses chroniqueurs - Bertrand Henne, Thomas Gadisseux…- incontournables. Eddy Kaechelbergs vaut aussi son pesant de laïcité Non, je trouve la Première une exxxcelllente source d'information et de réflexion. Musique Trois prend pour moi le relai quand une émission de la Première me barbe.

  • Posté par Coets Jean-jacques, vendredi 24 août 2018, 10:20

    Il est parfaitement exact que "La Première" a perdu son âme à force de vvouloir faire "comme"... Je ne comprends pas qu'une chaine qui se veut de qualité nous impose des programmes "pour faire rire", c'est gros, c'est gras, c'est lamentable. Le matin, par exemple, c'est inécoutable... Et l'après-midi, après le journal de 17.00, je passe en mode Classic 21 plutôt que de devoir supporter les guignols qui veulent faire rire mais qui me font pleurer tant ils sont mauvais !

  • Posté par Poels Jean-pierre, jeudi 23 août 2018, 21:55

    Beau boulot, Marc!

  • Posté par Collignon Jean-michel, jeudi 23 août 2018, 21:45

    Fidèle auditrice de La Première, je ne reconnais plus "ma" chaîne radio qui descend de plus en plus bas qualitativement, voulant ainsi, je suppose, concurrencer Bel RTL et autres radios bas de gamme. De grâce, ressaisissez-vous et cessez cette course effrenée à l'audience, vous allez y perdre vos plus fidèles auditeurs. Soyez la chaîne de la qualité et non de la médiocrité! Myriam Lobet

  • Posté par Lobet Françoise, jeudi 23 août 2018, 22:47

    Je partage tout à fait l'avis de Myriam Lobet, par ailleurs ma soeur, et n'ai rien à ajouter à sa supplique adressée à la RTBF . Radio nostalgie, c'est celle que l'on entend chez les coiffeurs, je crois ....il faut croire que , en Wallonie, c'est un métier qui marche, tant mieux pour eux d'ailleurs !!! et qu'il y a plus de gens qui vont chez le coiffeur que de gens qui sont à la recherche de qualité culturelle ?...lol Trêve de plaisanterie, oui, c'est sûr que l'on trouvera plus de gens allant vers le facile, le dilettante , la variété, que vers une information politique ou culturelle consistante, qu'il faut écouter, digérer, qui porte à la réflexion ....Panem et circenses, disait-on à Rome, et rien de nouveau sous ce soleil-ci ! Il en faut pour tous les goûts , mais que cette course à l'audimat ne fasse pas qu'il n'y ait plus qu'un goût, celui d'en-dessous !

Plus de commentaires

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs