Accueil Société

Daesh revendique… à tort et à travers?

Un double meurtre en France a laissé craindre un nouvel attentat. Mais les enquêteurs privilégient la piste du différend familial sur fond de troubles mentaux. La revendication rapide par Daesh signifie-t-elle que la propagande de l’organisation a perdu tout crédit ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Un nouvel attentat islamiste a eu lieu jeudi matin en région parisienne, à Trappes, dans le département des Yvelines. C’est en tout cas ce qu’a affirmé, très rapidement (trop ?), l’organe de propagande officiel du groupe État islamique (EI), Amaq. Une affirmation douteuse, qui pose la question de la stratégie de communication extérieure de l’organisation terroriste.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Michiels Laurence, vendredi 24 août 2018, 10:07

    Vu la rapidité de la revendication, peut-être que l'auteur avait prévenu l'EI qu'il allait commettre des meurtres.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs