Accueil Culture Arts plastiques

La Maison Bruegel victime du mal belge

Pour l’année Bruegel, les Musées royaux des Beaux-Arts prévoyaient l’ouverture au public de la maison bruxelloise où l’artiste vécut jusqu’à sa mort en 1569. Un beau projet enlisé dans les problèmes administratifs.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 4 min

Ce devait être l’événement de l’année Bruegel en 2019 mais l’ouverture de la Maison Bruegel, dans le quartier des Marolles à Bruxelles, n’aura sans doute pas lieu. En cause, une lourdeur administrative qui paralyse de plus en plus de projets d’envergure dans le monde des institutions fédérales et dont cet épisode n’est qu’un des exemples les plus absurdes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Masse Jean-louis, vendredi 24 août 2018, 18:32

    Pour de telles décisions, il me semble que nos innombrables ministres sont incompétents. Les règles européennes ne datent sûrement pas d'hier, il est donc aberrant de n'en avoir pas tenu compte...

  • Posté par Guiot Philippe, vendredi 24 août 2018, 9:54

    Quelle honte ! Et une fois de plus des règles européennes "foutent le b..........."

Aussi en Arts plastiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs