France: une «erreur de communication» à l’origine du mélange des couleurs le 14 juillet à Paris

©D.R.
©D.R.

Une «  erreur de communication » est à l’origine du couac qu’a connu la Patrouille de France lors du défilé du 14 juillet dernier au-dessus des Champs Elysée à Paris, avec un fumigène rouge tiré par un des neuf Alpha-Jet à la place du bleu attendu, a reconnu le chef des équipes de présentation de l’armée de l’Air, le lieutenant-colonel Bruno Bézier.

Ces fumigènes sont produits par la combustion d’huile colorée à la sortie du réacteur gauche. Elle s’écoule, sur commande du pilote, d’un réservoir installé dans une gondole (« pod » en jargon) pour canon montée sous l’avion.

Les Alpha-Jet de la Patrouille de France sont équipés de pods contenant deux réservoirs, pour pouvoir produire deux couleurs différentes parmi le blanc, le bleu et le rouge, a expliqué mercredi le chef des mécaniciens de la PAF, le commandant Xavier Remer, à quelques journalistes belges.

Mauvais chargement

Et lors du défilé aérien du 14 juillet, le pilote de l’Alpha-Jet numéro 9, qui volait en position extérieure droite, pensait avoir dans ses cuves du blanc et du bleu lorsqu’il a appuyé sur la gâchette, la «  queue de détente », située ici en haut du manche que le pilote actionne le fumigène. Alors qu’en réalité les mécaniciens spécialisés en armement (les « pétafs ») avaient chargé du bleu et du rouge en suivant la procédure habituelle sans rien signaler.

«  Une erreur de communication », a résumé le lieutenant-colonel Bézier, tout en soulignant que les demandes d’explications étaient venues de «  très haut » à propos de cet incident très médiatisé.

«  Mais je préfère du rouge dans le bleu qu’une boule noire (synonyme de crash aérien) », a souligné l’officier.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. La saison 2 de Big Little Lies, sortie récemment, est notamment disponible sur l’IPTV.

    L’IPTV, le succès alarmant de la télévision pirate

  2. Un programme conjoint de l’ONU et de l’Organisation mondiale des douanes vient d’atteindre les 300 tonnes de cocaïne saisies depuis son lancement, il y a 15 ans.

    Un expert belge de l’ONU témoigne: «Moins de 2% des containers sont contrôlés contre la drogue»

  3. Philippe Clement, qui a accepté de relever le défi brugeois, préface la saison à venir.

Chroniques
  • A-t-on «bruxellé» sur la Lune?

    Du Brussels Vloms sur la Lune ?

    Nul n’ignore que les prétendus premiers pas de l’homme sur la Lune le 21 juillet 1969 relèvent de la fake news – pardon, de l’infox. Et que le premier à fouler le sol lunaire n’est pas l’Américain Neil Armstrong, mais notre compatriote Tintin, reporter de son état, dont les aventures lunaires ont été contées par Hergé dans les albums Objectif Lune (1953) et On a marché sur la Lune (1954). La vérité ayant repris ses droits, posons-nous une question essentielle : aurait-on parlé bruxellois sur la Lune ?

    Les fidèles de cette chronique connaissent déjà la réponse : le billet de la semaine dernière a...

    Lire la suite

  • Pour le Roi, le peuple est souverain

    Il ne faut évidemment pas surestimer la portée d’un discours royal. L’exercice reste convenu, le style compassé et le message très encadré. Mais à l’occasion de la Fête nationale, tous les observateurs ont noté entre les lignes que le roi Philippe a adressé un message direct aux responsables politiques du pays qui doivent « faire la synthèse (des résultats électoraux) et s’accorder sur des solutions. » Le souverain insiste : « Les défis sont...

    Lire la suite