Accueil Culture Livres

Le Congo comme dans un rêve

Alain Mabanckou tient sa promesse d’imaginer d’autres mondes face au chaos du réel avec « Les cigognes sont immortelles ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

P etit Piment, le dernier roman d’Alain Mabanckou, nous avait laissé un goût de trop peu, pourtant dans la lignée des histoires que l’écrivain congolais cueille dans son pays natal, le «  style charnel et envoûtant  » en moins, comme l’écrivain Pierre Maury dans Les Livres du Soir.

Alain Mabanckou (prix Renaudot 2006 pour ses Mémoires de porc-épic) ancre son nouveau roman Les cigognes sont immortelles dans trois jours de l’histoire congolaise, au départ du 18 mars 1977, date de l’assassinat du président de la République, le « camarade » Marien Ngouabi, après neuf années au pouvoir.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs