Accueil

À chaque commune sa méthode

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Si Bruxelles-Propreté s’occupe de récolter les dépôts sauvages sur les voiries régionales, les espaces verts et les voiries supra-communales ou communales sous contrat, les communes restent en théorie responsables de ce qui se passe sur leurs voiries propres. Pour répondre à la problématique, elles usent de moyens divers et variés. Ainsi, à Ixelles, ce sont 5 caméras qui ont été disposées à des points sensibles pour prendre sur le fait les fautifs. Équipées d’un algorithme spécifique, elles sont conçues pour s’enclencher lorsqu’elles détectent des changements spécifiques sur l’image.

Au niveau de la Ville de Bruxelles, une cellule spécialisée composée de 6 personnes a été mise sur pied. Équipée de caméras mobiles capable d’analyser les plaques d’immatriculation, elle circule depuis 2017 en voitures banalisées dans les endroits critiques de la commune.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs