Accueil Économie Mobilité

Une check-list pour protéger les acheteurs de voitures d’occasion (vidéo)

Pour chaque pièce de la voiture, la liste indiquera si elle est en bon état, si elle est usée ou à réparer.

Temps de lecture: 1 min

Le ministre fédéral de l’Économie, de l’Emploi et des Consommateurs Kris Peeters (CD&V) compte rendre obligatoire un système de « check-list » pour mieux protéger les acheteurs de voitures d’occasion, selon les informations de Sudpresse et Het Laatste Nieuws publiées lundi.

La plupart des plaintes relatives à la garantie que le Service de médiation pour le consommateur reçoit concernent l’information liée à la garantie légale et des pratiques commerciales trompeuses en matière de garantie, explique Kris Peeters à Sudpresse.

Face au nombre important d’infractions, le ministre a élaboré une check-list pour les véhicules d’occasion, en collaboration avec le secteur. Elle est déjà utilisée par certains commerçants, le ministre va la rendre obligatoire. Pour chaque pièce de la voiture, la liste indiquera si elle est en bon état, si elle est usée ou à réparer. L’acheteur saura donc parfaitement à quoi s’en tenir et pourra par exemple demander qu’une pièce en mauvais état soit remplacée avant l’achat.

En 2017, 661.146 voitures d’occasion ont été immatriculées en Belgique, rappelle le ministre Peeters.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

Aussi en Mobilité

Les gares ont retrouvé le goût du commerce

Les espaces commerciaux situés dans les gares ont plutôt bien résisté à la crise : seulement cinq faillites pour 416 commerces potentiels. Le plan d’aide a porté ses fruits. Mais la crise est aussi l’occasion de réorganiser certains choix.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
références Voir les articles de références VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb