Accueil Société Enseignement

Vers la «pensée informatique» à l’école

Une carte blanche de près de 200 membres d’institutions de l’enseignement supérieur appelle à une « intégration forte » de l’informatique à l’école, alors que les discussions sur ce sujet se poursuivent dans le cadre du Pacte d’excellence et ne concrétiseront pas avant la rentrée 2020.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

S, T, E, M. Quatre lettres, dont l’acronyme signifie « Science, Technology Engineering, Math » et recouvre un enseignement qui fait florès dans le monde anglo-saxon. Pierre Janssens, professeur d’informatique à l’Institut de la Providence à Namur en est le précurseur chez nous. Il encadrera à la rentrée une des premières « classe STEM » de Wallonie. « Le but ? Décloisonner les matières à caractère scientifique, numérique et technique, explique le professeur. Pendant deux heures, on profite d’un projet, proposé par l’élève, pour enseigner lesdites matières. Parmi les idées des enfants pour cette première rentrée : la robotique – sous la forme du combat de robots – ou la fabrication d’un hélicoptère modèle réduit… » Les projets viennent des élèves : un moyen pour les motiver et donner un sens à ce qu’ils apprennent. À terme, le professeur Janssens veut que les élèves « démystifient l’ordinateur et s’approprient l’outil informatique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs