Accueil Monde France

Nicolas Hulot, un poste de ministre qui ne l’a jamais fait rêver

Ce mardi matin, Nicolas Hulot a annoncé qu’il quittait le gouvernement français. Portrait.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Aux avant-postes de la défense de l’environnement depuis près de 30 ans, Nicolas Hulot a été pendant 15 mois un ministre populaire se défendant sans cesse d’être au bord de la démission d’un poste qui ne l’a jamais fait rêver.

Nommé pour la première fois ministre en mai 2017 après avoir refusé maintes sollicitations, il a passé des mois sous la loupe de journalistes à l’affût du moindre signe de ras-le-bol et de défenseurs de l’environnement attendant de lui qu’il soit plus qu’une « caution verte » pour le gouvernement.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs