Accueil Monde France

Petites victoires et renoncements: la rude année de Hulot au gouvernement

Le militant écologiste propulsé au gouvernement au printemps 2017 a jeté l’éponge ce mardi en direct à la radio, arguant qu’il « ne pouvait plus se mentir ». Retour sur une année au pouvoir.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 4 min

Il était le trophée vert du gouvernement Philippe, la preuve qu’il manquait à Emmanuel Macron pour montrer à ses électeurs qu’il prenait au sérieux le défi écologique. Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire français a démissionné ce mardi matin, en direct, au micro de France inter. D’une voix blanche, l’ancien animateur d’Ushuaïa a annoncé «  qu’il ne pouvait plus se mentir  ». «  Je me suis aperçu à baisser mon seuil d’exigences et là je me suis dit qu’il était temps d’arrêter. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs