Accueil Pop rock

Interpol Marauder

Matador/Beggars.

Le 28 novembre à Forest National.

Article réservé aux abonnés
Journaliste aux services Culture et Médias Temps de lecture: 1 min

A dire vrai, Interpol fait peu ou prou toujours le même album. Simplement, certains crus sont meilleurs que d’autres.

C’est le cas de ce Marauder , sixième effort, déjà, du combo new-yorkais. Un disque qui, comme tous les bons albums d’Interpol, commence par un doublé gagnant, une ballade sépulcrale rehaussée par un single urgent.

Ici, le bien nommé « If You Really Love Nothing » est la rampe de lancement du single « The Rover » et à partir de là, tout semble couler comme une rivière qui revient à sa source.

Rock sombre, tendu et urgent, Interpol fait du Interpol, mais il le fait bien.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Pop rock

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs