Accueil La Une

En Allemagne, la ville de Chemnitz est tétanisée par la violence néonazie

Bien qu’elle soir dirigée à gauche, l’ancienne Karl-Marx-Stadt est devenu un repère de néonazis. Personne ne sait comment réagir au déferlement de violence de l’extrême-droite. Reportage.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Depuis Chemnitz,

Karim ne veut pas donner son nom de famille. «  J’ai trop peur des représailles  », lâche le jeune Syrien de 30 ans. Devant sa petite boutique de confiseries orientales, installée juste en face de la gigantesque tête de Karl Marx, il n’avait jamais vu tel déferlement de haine.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Deckers Björn, mardi 4 septembre 2018, 8:54

    Celui qui oublient l'histoire est condamné à la revivre. Puisque la visite des camps de concentration ne semble plus y suffire, qu'on envoie des avions complets de ces militants nazis en Syrie, et qu'on les laisse survivre en zone de combat pour voir ce que c'est, la guerre! Car comme le rappelait à juste titre un témoin de cette époque, François Mitterrand, qu'on cesse de penser que le racisme ne concerne que les migrants, tôt ou tard, "le nationalisme, c'est la guerre"! Consternant de voir l'Allemagne renouer ainsi avec ses démons. Hélas, cela ne concerne pas que l'Allemagne, l'Italie, la Hongrie et même en version soft (NVA), la Belgique se vautre elle-même dans cette amnésie collective. Faut-il comme le dit Stanislas une nouvelle nuit de crystal pour réagir? En sommes nous là?

  • Posté par delpierre bernard, mercredi 29 août 2018, 13:57

    Si le ou les présumés auteurs de cette bagarre mortelle ne se promenaient pas avec un couteau, les échanges de gnons et d'insultes auraient causé des bleus et saignements divers et on passerait à autre chose alors que tout est prétexte maintenant à manifestations haineuses...les résidents étrangers feraient bien de se conformer aussi à des normes de sagesse dans des pays où se promener avec une arme est punissable alors que chez eux c'est l'usage courant.

  • Posté par Juramie Monique, mercredi 29 août 2018, 9:04

    beaucoup de l'extrême droite,devrait réfléchir,ou cela a mené certain ,n'ont même pas connu le nazisme,et ne savent pas ,ou ,cela a mené

  • Posté par Grulois Stanislas, mercredi 29 août 2018, 8:49

    Et quoi... les autorités attendent une nouvelle nuit de cristal pour réagir ? L'extrême droite est le problème. Jamais la solution.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, mardi 28 août 2018, 22:29

    Terrifiant.

Aussi en La Une

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs