L’alliance de l’art et de la solidarité

Obligée de changer de décor à la demande de la commune, la « Tuinfeest » du musée Dhont-Dhaenens maintient sa vente aux enchères en ligne et sa vente aux enchères caritative Christie’s, points d’orgue de cette grande fête dédiée à l’art et aux artistes.

Une première à Flanders Expo

La vente en ligne Paddle 8 est destinée à mettre en avant de nouveaux talents dénichés par des spécialistes tandis que celle orchestrée par Christie’s reprend des artistes d’une certaine renommée. Chaque catégorie comprend 25 œuvres, toutes offertes au musée par des artistes amis, des galeries engagées ou des collectionneurs passionnés. Les recettes de la soirée – qui comprend également un repas et des performances – iront intégralement au musée et à son fonctionnement quotidien.

L’épineuse question de l’agrandissement de ses infrastructures – refusé in situ – reste à l’ordre du jour, le musée conservant son objectif de croissance. Le musée persiste et, comme nous l’ont exprimé les responsables « le musée veut, souhaite et a besoin d’une extension d’espace d’exposition et continuera la procédure pour demander le permis de construire ».

A priori il n’est pas question d’une extension ailleurs mais « toutes les options seront étudiées », concluent-ils en rappelant que le projet est dans les mains des architectes Robbrecht & Daem. Si l’heure sera bel et bien à la fête, le déplacement de celle-ci hors les murs constitue une étape vers une ouverture à d’autres horizons pour ce musée unique en son genre puisqu’il s’agit d’une fondation privée (reconnue par la Communauté flamande) œuvrant à la promotion de l’art moderne et contemporain bien au-delà de nos frontières.

50 œuvres

La manne de cette édition comprend 25 œuvres pour la partie caritative orchestrée par Chrisite’s (avec un prix de départ de 1.500 euros) et 25 œuvres pour les enchères en ligne (avec un prix de départ de 350 euros). Les enchères en ligne via paddle8.com/auctions sur l’ensemble des œuvres d’art ont commencé le 17 août. La vente aux enchères sur internet sera clôturée le 31 août à minuit tandis que celle en ligne de Christie’s prendra fin le 30 août à 17 heures. Le lendemain dès 21 h 30 Christie’s reprendra la vente en live.

Toutes les œuvres seront bien sûr exposées lors de la soirée et l’exposition « Biennale de la peinture A propos des paysages » sera accessible gratuitement au musée ce jour-là ! Voilà de quoi séduire les amateurs d’art contemporain qui auront le choix entre des œuvres de différents médiums (de la céramique à la peinture en passant par la sculpture, la broderie ou le tissage), styles et provenances. Si une majorité d’artistes belges (Frederik Van Simaey, Philippe Vandenberg) se dégage, on compte également des créateurs allemands, français (Léopoldine Roux), américains, néerlandais, indiens, danois ou libanais.

Sélection

Parmi les 50 œuvres mises à l’encan, on peut noter un étonnant « Vase neige » (2012) en porcelaine du designer tchèque Maxim Velcovsky (né en 1976) et une œuvre d’un artiste plus connu dans notre pays, Philippe Vandenberg, création des années 95-96, époque où il a pratiqué ses « surpeints », recouvrant ses dessins de mots de l’année précédente avec des figures géométriques noires à la gouache. Ce geste qui fait écho à d’autres pratiques artistiques s’affirme ici non pas comme une mise à zéro de la peinture mais comme un développement nécessaire à l’œuvre de l’artiste décédé en 2009.

Dans la section en ligne, on pointera un des maillots de foot du jeune artiste Bert Huyghe ayant exposé chez Rossi mais aussi le « Miroir » très belge de Frederik Van Simaey dont la démarche fait penser à Broodthaers, Bijl ou Geys. Terminons par un coup de cœur pour une délicate aquarelle d’une artiste libanaise ayant déjà exposé à la Centrale Electrique. Plein de beau monde pour un projet à soutenir.

www.museumdd.be

Garden Party le 31 août dans l’espace Flex XL de Flanders Expo, à Gand.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Flocons d'amour
», un des films du genre produit par Netflix.

    Netflix a lancé l’opération «Fêtes»

  2. d-20170315-3DKLLK 2019-12-05 20:14:59

    Nethys: la tutelle juge les indemnités illégales mais ne peut pas tout annuler

  3. RTR1SY1T

    «J’ai pris la fuite lors de la nuit de noces mais ma mère m’a ramenée à mon mari»

La chronique
  • Champagne ou Kidibul?

    Chez Elio D., on se frotte les mains. Le fils prodige a jeté l’éponge. C’est pas demain la veille qu’on effacera des tablettes le joli nom du dernier premier ministre socialiste wallon. Le dernier et peut-être l’ultime comme le lui a promis Père Noël – dont les promesses n’engagent que ceux qui y croient.

    Chez Paul M., on débouche aussi le Kidibul. Pendant un mois de mission royale, le fiston a prouvé, à défaut de mettre sur pied un gouvernement, qu’il était désormais le seul chef rouge et même qu’il occupait tout l’espace francophone.

    Rue de Naples, avec l’arrivée du fils prodigue, on se prépare à tuer le veau gras. Grâce à lui, les Bleus ont retrouvé leurs couleurs. Président, informateur, tout s’emballe. Dans la foulée, il a déjà promis au roi de glisser sous son sapin, un gouvernement pesé, emballé (cadeau) et ficelé. Georges L.B. en sera à la fois le Premier, comme son papa Charles M., et le vice-Premier et ministre des Affaires étrangères, comme son oncle Didier....

    Lire la suite

  • Les «confédéralistes» ont leur modèle. Et les autres?

    Il y a quelques années, lorsque la N-VA sortait son séparatisme ou sa version cosmétique, le confédéralisme, la réplique fusait : « Et vous allez faire quoi de la dette ? Et vous allez faire quoi de Bruxelles ? » Avec zéro réponse, ce qui rassurait les opposants : les nationalistes avaient montré leurs dents, mais n’avaient pas de quoi mordre.

    Mais voilà, à la N-VA, on ne laisse aucun terrain stratégique en jachère. Dans ce parti, on sait que pour convaincre, il faut...

    Lire la suite