Accueil Monde Afrique

RD Congo: deux poids deux mesures pour les candidats aux élections

La Commission électorale indépendante ne traite pas tous les cas de la même façon. Condamné pour crimes contre l’humanité et viols de fillettes, la candidature d’un député du Sud-Kivu a été avalisée puis retirée.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Durant des années, le docteur Mukwege a failli douter des hommes de son pays : n’auraient-ils pas tous, civils et militaires, été contaminés par la violence sexuelle devenue arme de guerre, arme fatale désormais utilisée même en temps de paix et banalisée ?

Régulièrement, on lui amenait, à l’hôpital de Panzi, des fillettes de moins de neuf ans, atrocement mutilées, abîmées à vie par des viols commis par des inconnus. Les faits se déroulaient le plus souvent dans la commune de Kavumu, non loin de l’aéroport de Bukavu : enlevées dans leur sommeil, des petites filles étaient emportées loin du domicile de leurs parents. Une fois le forfait accompli, elles étaient déposées à l’entrée du jardin familial ou sur le seuil de la maison !

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs