Accueil Monde Union européenne

La fin du changement d’heure plébiscitée après une consultation publique

Une consultation publique a été faite cet été. Il ne s’agit pas d’un référendum, mais d’un élément qui sera pris en compte dans les recommandations européennes, en matière de politique à adopter par la suite.

Temps de lecture: 2 min

Plus de 80 % des Européens qui ont participé à un sondage en ligne sur la question veulent abandonner le système de changement d’heure au printemps et en automne, selon une information du journal allemand Westfalenpost et, selon BFMTV, confirmée par l’agence de presse allemande DPA.

Cette consultation publique, lancée par la Commission début juillet et achevée mi-août, faisait suite à une résolution du Parlement européen adoptée en février dernier, mais aussi à des demandes de citoyens et de certains États membres. Sur les 4,6 millions de réponses à l’enquête, 3 millions proviendraient d’Allemagne, souligne le Westfalenpost. Ce dernier chiffre n’a toutefois pas été confirmé mercredi par le porte-parole de la Commission européenne, Margaritis Schinas.

Selon le média allemand, parmi les répondants qui souhaitent supprimer le changement d’heure, la plupart préféreraient maintenir l’heure d’été, qui a deux heures d’avance sur le méridien de Greenwich dans la plupart des pays de l’UE.

«  Cette consultation n’est pas un référendum, mais un élément qui sera pris en compte dans les recommandations en matière de politique à formuler par la suite », a encore rappelé Margaritis. Schinas, en se refusant à commenter les fuites dans la presse.

Avant le début de l’enquête, la Commission avait expliqué qu’il y aurait deux possibilités en fonction des résultats : soit aucune modification, soit une abolition du changement d’heure dans l’ensemble de l’Union.

C’est une directive européenne de 2001 qui règle actuellement le passage de l’heure d’hiver à l’heure d’été et inversement. Tous les États européens changent d’heure le dernier week-end de mars et le dernier week-end d’octobre. Mais la (ré)introduction de l’heure d’été remonte en fait à 1977. Elle obéissait à un objectif d’économiser l’énergie, bien que l’efficacité de cette mesure soit contestée.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par stephane malbecq, jeudi 30 août 2018, 12:18

    Cette manière de fonctionner est tout a fait antidémocratique . Qui était au courant ?? 1 vote par famille , n'importe quelle adresse email ???? C'est vraiment n'importe quoi !!! Soit on fait un vrai référendum, soit les états décident soit l'Europe. Ce serait au moins démocratique .Personnellement , je ne crois pas que les "perturbations" provoquées par ce changement d'horaire méritent des débats sans fins deux fois par an ....N'y a t-il pas de sujets plus importants ...

  • Posté par Eric Lambot, jeudi 30 août 2018, 10:08

    Très bien ! Qu'on en finisse avec cette absurdité, à nous l'heure d'été toute l'année, à défaut de l'été :) Je travaille en chronobiologie et je connais les problèmes que cette mesure cause deux fois par an, totalement inutile et inefficace

  • Posté par Bernard Jean-pierre, jeudi 30 août 2018, 9:25

    L'heure d'été est bien plus agréable à vivre, et s'il fallait changer pour la même heure l'été que l'hiver, pourquoi ne pas adopter l'heure d'été toute l'année ?

  • Posté par Baut Jean, jeudi 30 août 2018, 8:24

    Ceux qui se sont abstenu de donner leur avis sont tout fort marris que les autres n'ont pas fait la même chose.

  • Posté par Michiels Laurence, jeudi 30 août 2018, 8:11

    80% des VOTANTS, donc surtout les opposants forcément ! Ceux qui ne le savaient pas et ceux qui s'en foutent ne se sont pas exprimés. C'est le gros défaut des consultations.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Union Européenne

Grèce: sur la question migratoire, le pays est sous pression européenne

La Grèce, pays de première entrée dans l’UE, a-t-elle mis les valeurs européennes de côté ? C’est la question qui est posée aux regards des révélations récentes sur les « pushbacks », les échanges de courrier à l’échelle de Bruxelles, ou encore l’audition du ministre grec des Migrations.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une