Accueil Sports Football Football belge Anderlecht

Trebel, le dépositaire du jeu anderlechtois

Depuis plusieurs mois, Adrien Trebel est petit à petit rentré dans une autre galaxie avec les Mauves. Dans la force de l’âge et bien dans son corps, le brassard de capitaine lui donne encore une nouvelle dimension. Il est désormais au centre du projet de jeu anderlechtois.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

«   Le capitanat passera d’un joueur à l’autre, à l’image de ce qui se fait en sélection brésilienne.  » Ces mots ont été prononcés par Adrien Trebel lui-même au soir du succès initial à Courtrai. Depuis lors pourtant, Thomas Didillon – l’autre titulaire parmi les capitaines potentiels – n’a pas encore eu l’occasion de porter le brassard. Et vu le rayonnement actuel du médian français, dépositaire du jeu bruxellois, on voit mal la donne changer prochainement. «  Ce brassard le rend encore plus serein et enclin à diriger ses partenaires  », explique Philippe Albert, pour qui «  la confiance en lui du médian  » est un atout majeur dans son jeu.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Anderlecht

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs