Accueil Opinions

Les perdants de la semaine

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Stéphane Pauwels

Les faits, rien que les faits (because la présomption d’innocence) : une inculpation pour des faits lourds, idem pour l’ex, une liberté sous contrôle, une mise à l’écart de l’antenne, un employeur très mal pris. Commentaire de Pauwels sur Twitter : « Tout va bien les amis. Merci de vous inquiéter pour moi ! » Le sens tactique et la lecture du jeu du consultant nous étonneront toujours…

Theo Francken

On en est à combien, là ? Combien d’excuses, de rétropédalages, de marches arrière, de tentatives vaines de justification de la part du secrétaire d’Etat, l’homme qui tweete plus vite que son ombre et s’en mord les doigts une fois sur deux ? Cette semaine, Francken a réussi l’exploit de se prendre les pieds dans un dossier où tout le monde se fout de son avis. Faut le faire.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs