Accueil Société

Après Liège, Bruxelles étudie le projet de salles de consommation à moindre risque

Des freins légaux subsistent à la création de « salles de shoot ». Liège a mis la sienne sur les rails, Bruxelles s’interroge.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

La question de la création de « salles de shoot » répond à des enjeux multiples. Pour la santé publique, mais aussi pour la sécurité des territoires concernés. Si l’ensemble de ses pays limitrophes ont adopté le dispositif, suivant les recommandations de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies, la Belgique peine à s’engager sur cette voie, contrainte par l’interdiction de rassemblements de personnes usant de substances hallucinogènes, une loi qui date de 1921.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs