Accueil Belgique

Une salle de consommation hors-la-loi

La salle de consommation de drogues de Liège est hors du cadre légal, mais le bourgmestre est confiant quant à son avenir.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Au moment où elle ouvrira ses portes ce lundi, la salle de consommation de drogues à moindre risque sera dans la plus totale illégalité. Le bourgmestre de Liège, Willy Demeyer (PS), en est parfaitement informé. Et il fait de la modification du cadre légal son cheval de bataille depuis de longs mois.

« Actuellement, c’est toujours la loi de 1921 sur la consommation de stupéfiants qui est d’application, rappelle le mayeur. Elle avait été créée pour lutter contre la consommation d’opium et prévoit que toute mise à disposition d’un local pour usage de stupéfiants est punissable. Jusqu’à aujourd’hui, elle n’a jamais été appliquée. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs