Accueil

Pourquoi le «racisme anti-blancs» n’existe pas

Le terme s’impose de plus en plus dans le débat public. Face au racisme dénoncé par les minorités qui en sont victimes, d’autres ripostent en arguant que, symétriquement, il existerait aujourd’hui un « racisme anti-blancs ». Faux, répondent en chœur les experts

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

« Pour parler de racisme, il faut qu’il existe une dimension structurelle, explique Nicolas Rousseau, chargé de recherche et d’animation chez BePax, association antiraciste. On ne peut se limiter à la dimension individuelle. En d’autres termes : oui, je peux me faire agresser parce que je suis blanc mais je n’évolue cependant pas dans une société dans laquelle je suis structurellement discriminé en raison de ma couleur de peau ou de mon origine : dans l’enseignement, l’emploi, le logement, etc. » On ne peut donc pas mettre sur le même pied des actes individuels et un système global de domination d’un groupe sur un autre. « Le concept de “racisme anti-blancs” a été développé par l’extrême droite pour nier l’aspect structurel du racisme » poursuit le chercheur.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Tourneur André, jeudi 6 septembre 2018, 9:15

    Votre article présente le racisme comme un système sociétal et fait abstraction de "l'individuel". Cela me parait extrêmement dangereux. Par exemple, ce que subit Cécile Djunga , n'est pas un racisme "dans la société" mais plutôt la somme de petits racismes en provenance de (malheureusement nombreuses semble-t-il) personnes. Le racisme se développe sous de multiples formes; ce envers toute couleur de peau (et non de race; biologiquement ce terme est incongru pour la "race" humaine) . Avancer que le racisme anti-blancs a été développé par l'extrême droite pour nier l'aspect structurel du racisme est aussi réducteur que les arguments présentés par les racistes. Ne tombons pas dans une autre forme de subjectivité.

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs