Un bel été pour les parcs d’attractions

©Bruno D’Alimonte / Le Soir
©Bruno D’Alimonte / Le Soir

L’été 2018, avec ses jours de (très) beau temps, a été globalement une belle saison pour les parcs d’attractions, qui font le bilan des vacances scolaires à l’approche de la rentrée des classes.

Dans le Brabant wallon, le bien connu parc Walibi, et son pendant aquatique Aqualibi, ont connu, ensemble, une bonne saison estivale, selon le service de communication du parc. Celui-ci se dit «  très content » à l’approche de la rentrée scolaire, évoquant une augmentation d’un peu plus de 5 % de la fréquentation par rapport à l’année passée pour l’ensemble du site, sur la période avril-août. Les chiffres précis ne sont en revanche pas communiqués.

A Bruxelles, le parc aquatique Océade, qui vit ses dernières semaines puisqu’il disparaîtra après le 30 septembre, peut se targuer d’un dernier été en roue libre : en termes de nombre de visiteurs, ces vacances scolaires estivales ont été les 2es meilleures depuis l’ouverture du lieu, affirment les gestionnaires. Le parc aux toboggans colorés avait été inauguré en 1988, et a fait partie jusqu’à la fin des années ’90 du groupe Walibi S.A., dont la famille Meeùs était à l’origine. L’administrateur délégué d’Océade Thierry Meeùs précise que le parc aquatique a accueilli durant les grandes vacances, les dernières de son histoire à l’ombre de l’Atomium, 17 % de visiteurs en plus par rapport aux congés estivaux de l’an dernier. Océade a donc bien connu un « boom » de popularité, sans doute lié au moins en partie à la perspective de sa fermeture. Le chiffre d’affaires engrangé à l’occasion des mois de vacances n’avait encore jamais été aussi élevé, ajoute Océade. « Du jamais vu », selon Thierry Meeùs, avec jusqu’à 44 % de tickets d’un jour complet vendus en plus.

Mini-Europe, sur le même site du Heysel, et qui permet de se promener parmi des reproductions miniatures de nombreux monuments célèbres, a aussi eu un bel été. En juillet et août, le total de visiteurs a crû de 13,5 % par rapport à la même période l’an dernier, selon les gestionnaires de l’endroit, les mêmes qu’Océade. La hausse du nombre de visiteurs indiens (+35 %), américains (+60 %) et du Moyen-Orient (+150 %) est particulièrement marquée, à la suite de campagnes spécifiquement dirigées vers ce public.

Dans un autre style, le domaine des Grottes de Han, un haut-lieu touristique wallon, affirme avoir attiré 5,5 % de visiteurs en plus, en comparaison avec l’été 2017. Le Parc animalier du même site a aussi enregistré une belle affluence, avec une augmentation de 4 % de ses entrées. Le parc héberge aussi bien des loups que des ours ou des bisons (d’Europe). Les Flamands seraient, notamment, de plus en plus tentés de venir découvrir la grotte et le parc.

Au nord du pays, le parc d’attractions Bobbejaanland a connu un recul de fréquentation de 9 % entre juin et août par rapport à la même période en 2017, notamment en raison de la vague de chaleur et de la Coupe du monde.

Le parc à thème couvert Plopsaland Indoor Hasselt a également attiré moins de public (-18 % par rapport à l’an dernier), toujours en raison de la chaleur. Les chiffres sont par contre stables pour Plopsaland De Panne et Plopsa Coo en Wallonie. Seul Plopsaqua a connu une croissance de 2 %.

En ce qui concerne Bellewaerde à Ypres, le bilan s’inscrit dans la lignée de 2017 alors que Boudewijn Seapark à Bruges a enregistré son meilleur été depuis 20 ans, avec une hausse de 20 % de sa fréquentation en juillet.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Une touche d’humour dans la fin de campagne de Boris Johnson
: une vidéo parodiant le film «
Love actually
» et promettant, en pancartes «
détournées
», l’aboutissement du processus du Brexit.

    Les élections législatives au Royaume-Uni, un air de deuxième référendum Brexit

  2. Même s’ils ne le disent pas ouvertement, les deux informateurs privilégient l’arc-en-ciel élargi.

    Coalition fédérale: l’arc-en-ciel élargi au CD&V est en pole position

  3. CLIMATE CONFERENCE COP25 MADRID WEDNESDAY

    COP25: les Belges proches d’un accord sur un plan climat insuffisant

La chronique
  • Requiem pour M.

    Une femme blonde habillée de noir avec un collier de perles, embrasse le visage d’une jeune femme aux cheveux très courts, façon punk, allongée dans son cercueil. L’image est incroyable. Insoutenable pour certains, troublante pour d’autres. Très belle en fait, et forte, si forte. Cette photo, parue avec bien d’autres dans le New York Times en fin de semaine dernière est celle de Marieke Vervoort, athlète paralympique belge et multimédaillée. C’est Marieke qui est dans ce cercueil de bois, et c’est sa maman Odette qui l’embrasse, alors qu’elle vient juste de mourir. A sa demande. Par euthanasie.

    Cette photo d’une intimité absolue, les parents de Marieke l’ont découverte en même temps que les lecteurs du New York Times sur le site du journal, le jour de la publication d’un très long article qui raconte la mort désirée de l’athlète paraplégique, mais aussi des mois qui ont précédé cette fin de vie vécue comme une libération. Le dimanche, le journal américain a publié le récit complet dans un...

    Lire la suite

  • Le Green Deal européen: la politique, la vraie

    Il faut lire le « Green Deal » dans lequel la Commission propose de faire de l’Europe un continent « zéro carbone » en 2050. La Commission y fixe un nouvel objectif 2030 pour la réduction de nos émissions de gaz à effet de serre, identifie les secteurs dans lesquels elle veut agir. Elle annonce cinquante mesures, promet de déposer toutes ses propositions législatives dans les deux années à venir…

    ...

    Lire la suite