Accueil Monde France

Attaque au cutter en France: l’enseignant reconnaît avoir inventé son agression

L’homme se serait automutilé. Ses motivations sont toujours inconnues.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

L’instituteur avait tout inventé : un enseignant d’une école maternelle de la région parisienne, qui affirmait avoir été agressé lundi dans sa classe – avant le début des cours – par un homme se réclamant du groupe Daesh a avoué quelques heures plus tard avoir affabulé.

La section antiterroriste du parquet de Paris s’était aussitôt saisie de l’enquête ouverte pour tentative d’assassinat sur un enseignant en relation avec une entreprise terroriste, selon des sources judiciaires. L’enquête a été confiée à la section antiterroriste de la Brigade criminelle de la police judiciaire de Paris.

Dans l’après-midi, après quelques heures d’interrogatoires par les enquêteurs, l’instituteur de 45 ans, hospitalisé pour des blessures superficielles au cou et à la gorge, a finalement reconnu avoir tout inventé.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs