Accueil Monde Union européenne

Mobilité des travailleurs: Thyssen est priée de se taire

La commissaire belge a ficelé son paquet mobilité, destiné notamment à lutter contre le dumping social. Mais pas question de compliquer avec cela la négociation avec Londres, qui veut freiner la liberté de circulation des travailleurs européens.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Chef du service Monde Temps de lecture: 4 min

C’était la priorité majeure de la première année du mandat de Marianne Thyssen, commissaire européenne à l’Emploi et aux Affaires sociales : le « paquet mobilité », destiné à la fois à faciliter la circulation des travailleurs en Europe tout en luttant contre certains abus, particulièrement le « dumping social ». La Commissaire aurait dû présenter ce paquet début décembre. Mais les négociations en cours entre le Royaume-Uni et ses 27 partenaires européens sur les réformes souhaitées par Londres pour éviter la sortie de l’UE (un « Brexit », qui fera l’objet d’un référendum outre-Manche) ont amené Jean-Claude Juncker à mettre le projet au frigo.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs